Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Migrants à Calais : Bernard Cazeneuve dénonce une "manipulation indigne" de certaines associations
©Reuters

Colère

Migrants à Calais : Bernard Cazeneuve dénonce une "manipulation indigne" de certaines associations

Invité de RMC et BFMTV, le ministre de l'Intérieur a également égratigné son collègue Emmanuel Macron, après la sortie de ce dernier sur le "Brexit".

Bernard Cazeneuve était l’invité de RMC et BFMTV ce vendredi. Interrogé sur l’actualité houleuse dans la jungle de Calais (démantèlement sous tensions, migrants qui se cousent les lèvres en signe de protestation), le ministre de l'Intérieur a dénoncé "la manipulation" exercée par certaines associations. "Il y a à Calais des acteurs, je pense notamment aux no-borders, qui sont dans la manipulation de ces migrants, a fustigé le ministre. "Je ne peux pas imaginer que l'on arrive à de telles extrémités sans qu'à un moment, il n'y ait pas des acteurs qui instrumentalisent et développent des propagandes néfastes, et qui n'aient rien fait pour éviter ce geste. Je trouve cela totalement indigne". 

Selon le patron de la place Beauvau, la population dans le bidonville de la Jungle a diminué ces derniers mois. "Il y avait au mois d'octobre 6 000 migrants à Calais, il y en a aujourd'hui 3 800. C'est parce que nous avons créé 102 centres d'accueil et d'orientation en France qui leur permettent d'être à l'abri, de pouvoir accéder à l'apprentissage de la langue française, et d'être nourris".

Par ailleurs, Bernard Cazeneuve a sévèrement taclé un de ses collègues au gouvernement : Emmanuel Macron. Dans un article du Financial Times, ce dernier avait menacé le Royaume-Uni de ne plus prendre en charge les migrants si le pays sortait de l’Union européenne. "Emmanuel Macron est très bien dans son poste à l'Economie, je suis bien dans le mien. Nous avons besoin de résultats, pas de phrases qui font le buzz", a fustigé Bernard Cazeneuve, qui ajoute : "Sur les sujets compliqués, il faut travailler beaucoup et parler peu."

>>>> A LIRE AUSSI : Les menaces d'Emmanuel Macron en cas de Brexit sont-elles le meilleur moyen de convaincre les électeurs britanniques de rester dans l'Union ?

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !