Marine Le Pen adresse un message à la jeunesse lors de son discours du 1er Mai | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, arrive pour une réunion des partis politiques sur les réponses à adopter face à la pandémie de Covid-19, le 21 octobre 2020.
La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, arrive pour une réunion des partis politiques sur les réponses à adopter face à la pandémie de Covid-19, le 21 octobre 2020.
©Ludovic MARIN / AFP

Rassemblement National

Marine Le Pen adresse un message à la jeunesse lors de son discours du 1er Mai

Dans un discours diffusé sur Internet ce samedi, la présidente du Rassemblement National a tenu à s’adresser aux jeunes, durement touchés par les conséquences de la crise sanitaire.

Marine Le Pen n’a pas renoncé à la tradition des discours politiques du 1er mai. La présidente du Rassemblement National s’est exprimée dans une vidéo de 15 minutes. La candidate à l’élection présidentielle a délivré un discours qui contenait de nombreuses références historiques et politiques. Dans ce discours, Marine Le Pen a insisté sur l’« optimisme », « le renouveau », et sur sa « foi dans la jeunesse ».

Alors que la crise sanitaire a fortement impacté le quotidien des jeunes, Marine Le Pen a tenu à adresser un message à la jeunesse :

« Nous mettrons en place un plan pour accompagner les jeunes dans l’entrepreneuriat, ouvrirons à toute personne de moins de 30 ans souhaitant créer son entreprise la possibilité de bénéficier d’une dotation en fonds propres, et d’une exonération totale d’impôts sur les sociétés pendant cinq ans ».

La candidate du Rassemblement national pour la prochaine élection présidentielle est en tête des intentions de vote chez les 25-34 ans, selon les enquêtes d’opinon.

Marine Le Pen a déploré « le chaos » et le « lent déclin du pays » devenu à ses yeux « une « province paralysée de l’Union européenne ».

Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !