Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Najat Vallaud-Belkacem tance l'opposition

Grand déballage

Mariage homosexuel : Najat Vallaud-Belkacem exhorte l'opposition à reprendre "ses esprits"

Sur France Info, la ministre des Droits des Femmes s'est dite "assez déçue par la teneur des débats sur le projet mariage pour tous".

Najat Vallaud-Belkacem n'y va pas de main morte lorsqu'il s'agit de critiquer l'opposition. C'est d'ailleurs devenu une spécialité. La porte-parole du gouvernement a exhorté mardi sur France Info l'opposition à reprendre "ses esprits" dans le débat parlementaire sur le mariage homosexuel. "J'attendais quand même de l'opposition qu'elle ait à coeur de faire valoir sa conception de la famille, de l'égalité, de la société". Mais "ce grand discours de réponse à Christiane Taubira n'est jamais venu. La hauteur de vue qu'on pourrait attendre d'une formation politique comme celle-là, on l'attend depuis longtemps et je crains qu'elle ne vienne pas", a-t-elle poursuivi.

Comme on lui demandait si la garde des Sceaux n'a pas jeté de l'huile sur le feu, au risque d'une mauvaise image du débat à l'Assemblée, Najat Vallaud-Belkacem a répondu : "ce qui n'est pas une bonne image, c'est cette espèce de guérilla permanente qui se déroule à l'Assemblée: 5 000 amendements dont beaucoup sont totalement superflus, voire scandaleux". "Quand il y a 118 amendements déposés par l'opposition exactement dans les mêmes termes, on ne peut pas dire que ce soit du travail parlementaire qui ait vocation à être utile".

La tactique n'a-t-elle pas déjà été employée par son camp ? "Je ne crois pas qu'on ait atteint des sommets d'ignominie, comme quand des amendements sont déposés pour autoriser l'inceste ou la polygamie", a-t-elle fait valoir. "Il faut que l'opposition s'interroge vraiment sur le message qu'elle est en train d'envoyer à la France en s'opposant à cette espèce d'énergie du désespoir" à un texte sur lequel elle a beaucoup de mal à expliquer pourquoi elle s'oppose", selon Najat Vallaud-Belkacem.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !