Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron va parler ce mercredi 14 octobre
©Thomas SAMSON / AFP

Epidémie

Macron parle ce soir, la presse quotidienne nationale analyse la situation et l'attend au tournant

Le président devrait intervenir pendant quarante-cinq minutes, sa première longue intervention sur la crise sanitaire depuis le 14 juillet

Alors que la deuxième vague de Covid-19 suit une trajectoire inquiétante en France, Emmanuel Macron va s’adresser aux Français, mercredi 14 octobre au soir, pour annoncer une série de mesures plus contraignantes. Rien ne devrait être divulgué en amont de l’interview du président de la République – à 19 h 55 sur TF1 et France 2 – ; qui doit durer quarante-cinq minutes. Il s’agit de sa première longue intervention sur la crise sanitaire depuis le 14 juillet" constate Le Monde.

"Sans attendre les annonces présidentielles, la présidente du RN Marine Le Pen estime que les nouvelles restrictions à venir seront le prix à payer pour une «absence totale d’anticipation». «Les restrictions, c’est quand on a tout raté», a-t-elle dit sur BFM TV.  Macron pourra faire valoir que plusieurs villes et collectivités européennes sont en train de renforcer les mesures de protection, notamment en Allemagne, pays dont on peut difficilement prétendre qu’il aurait «tout raté»" estime Libération.

"En évoquant une «deuxième vague forte» et la possibilité de procéder à des reconfinements locaux, lundi matin, Jean Castex a fait monter la pression d’un cran sur le sujet. Dans le même temps, Jean-Baptiste Lemoyne, chargé du Tourisme au gouvernement, incitait les Français à réserver leurs vacances de la Toussaint… De quoi alimenter le sentiment de confusion qui règne depuis la rentrée. L’intervention d’Emmanuel Macron devra aussi servir à reprendre la main et de la hauteur en parallèle d’une communication gouvernementale parfois brouillonne." analyse Le Figaro.

"Deux jours après que Jean Castex a appelé les Français à combattre tout « relâchement », le président devrait à son tour chercher à responsabiliser les Français" écrit La Croix.

"« L'idée, avance un conseiller de l'exécutif, est celle d'un électrochoc, d'un discours ferme qui marque les esprits, pour mettre en oeuvre, concrètement, le « vivre avec le virus » dans les semaines qui viennent mais faire comprendre, aussi, que si on ne prend pas des mesures radicales là où le virus circule vite, on sera obligé d'en venir à un reconfinement ». Ce que le pouvoir veut absolument éviter." remarquent Les Echos.

"« On pensait avoir un peu d’espace à la rentrée pour faire autre chose que de la Covid, être capable de porter nos projets, de s’extraire du quotidien anxiogène… », confie un ministre. C’est raté." selon L'Opinion qui ajoute "Après plusieurs semaines consacrées à des sujets exigeant une certaine hauteur de vue (international, défense, séparatisme), laissant le gouvernement et les préfets égrener des restrictions ciblées et locales pour lutter contre le virus, voici Emmanuel Macron contraint de mettre les mains dans le cambouis, de parler aux Français de leur vie quotidienne. Il reprend la parole, explique son entourage, en raison de la « gravité » de la situation. « La crise l’oblige à faire du terre à terre », déplore un proche."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !