Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
©

Transparence

Liste Falciani : Montebourg demande au juge de "se réveiller"

Le parquet espagnol s'est opposé lundi à l'extradition vers la Suisse d'Hervé Falciani, interpellé en juillet 2012 à son arrivée à Barcelone en vertu d'un mandat d'arrêt international.

D'abord un rappel. Qui est Hervé Falciani ? L'homme a transmis à partir de 2009 aux autorités françaises, italiennes et espagnoles des documents bancaires volés. L'ex-informaticien de la filiale genevoise d'HSBC avait remis des fichiers au procureur de Nice Eric de Montgolfier, ce qui avait permis à la France d'identifier 3 000 contribuables fraudeurs. Incarcéré pendant quelques mois, il a été remis en liberté conditionnelle en décembre dernier et bénéficie désormais d'un statut de témoin protégé en raison de sa décision de collaborer avec le fisc espagnol.

Sur ce dossier, de nombreux hommes politiques se sont exprimés dont Arnaud Montebourg. Le ministre a indiqué ce jeudi matin sur RTL, que la justice française doit "se réveiller". Dans une interview, Hervé Falciani, qui souhaite revenir chez lui en France, estime que son avenir est "immanquablement lié à une volonté politique" en France, où François Hollande s'est engagé à lutter contre l'évasion fiscale à la suite de l'affaire Jérôme Cahuzac.

"Il va falloir que le procureur de Paris (François Molins, NDLR) se réveille", a déclaré Arnaud Montebourg. "Je sais que (le ministre du Budget) Bernard Cazeneuve a pris les dispositions, et le ministère de la Justice, pour que nous accélérions ces dossiers qui dorment gentiment", a-t-il précisé. Une enquête préliminaire est en cours sous l'autorité du Service national des douanes judiciaires et de la Section de recherches de la gendarmerie, a-t-on rappelé jeudi de source judiciaire. "Moi-même, a poursuivi Arnaud Montebourg, j'avais été alerté par les avocats de M. Falciani disant 'il y a un risque d'enterrement de première classe', et ça n'a pas manqué".

"Les Américains, en deux ans, ont obtenu les excuses d'HSBC Etats-Unis et une amende de 1,9 milliard de réparation pour les caisses publiques américaines pour cause de blanchiment. Nous sommes beaucoup moins performants dans la traque", a jugé le ministre. Arnaud Montebourg a notamment mis en cause l'ex-ministre UMP du Budget Eric Woerth qui "organisait des cellules de régularisation (...) qui ressemblaient à de l'amnistie organisée sur grande échelle".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !