Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Reuters

Tollé

Les chômeurs "peuvent marcher un peu" assure le maire adjoint de Luçon puisqu'ils "n'ont que ça à faire"

L'opposition réclamait plus de transports publics pour que les chômeurs puissent se rendre à Pôle emploi.

Une petite empoignade classique au conseil municipal de Luçon, en Vendée. Mais un des sujets du jour va créer une belle polémique. Il concerne les transports publics et notamment les difficultés que peuvent avoir les chômeurs de la ville pour se rendre au pôle emploi, à en croire l'opposition. "On peut marcher un peu" lance l'adjoint au maire Daniel Gachet. "Vous leur direz aux chômeurs que ça leur fait du bien de marcher" rétorque l'opposition. La réponse de l'adjoint fuse : "Ils n'ont que ça à faire" affirme-t-il, provoquant l'indignation des opposants. "Très intelligent, monsieur Gachet" peut-on entendre.

La petite phrase de Daniel Gachet est rapidement sortie du conseil municipal. Dans le journal Ouest France, les élus de gauche ont dénoncé un dérapage : "Un responsable public ne peut tenir des propos aussi humiliants, dans le secteur de Vendée le plus touché par le chômage."

L'incriminé s'est défendu par communiqué, admettant que ses paroles, "dites sous une forme de dérision, ont pu blesser." Il tient donc à "s'excuser auprès des personnes concernées dont (il) connait les difficultés" tout en soulignant avoir été "exacerbé par la mauvaise foi et les propos de l'opposition, concernant la situation du Pôle Emploi à Luçon", dossier dont il est en charge.

Vidéo à voir à partir de la 12ème minute.

Lu sur Ouest France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !