Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: AFP

Ambitieux

Législatives : Jean-Luc Mélenchon se voit devenir le Premier ministre d'Emmanuel Macron

"Aux élections législatives, je peux l'emporter. Alors oui, je me vois comme le chef de cette nouvelle coalition" a-t-il soutenu sur le plateau de TF1.

Jean-Luc Mélenchon a repris du poil de la bête. Le chef de la France insoumise avait accueilli avec amertume les résultats de dimanche dernier, où il est arrivé en 4e position. Invité de TF1 hier soir, le député européen a tenu à préciser sa position sur son choix au 2nd tour. "Il n'y a pas d'ambiguïté dans ma position. Ma position, ce n'est pas 'ni ni', je ne voterai pas Front national, je combats le Front national, et je dis à tous ceux qui m'écoutent: ne faites pas la terrible erreur de voter Front national".

Mais le responsable politique a refusé de divulguer son vote. "Ça me regarde et je ne le dirai pas" a-t-il indiqué. Avant de cicler le leader d'En marche !. "Je voudrais dire à Monsieur Macron qu'il a eu tort de mépriser ma consultation. Plutôt que d'essayer de convaincre les insoumis, il a essayé de les contraindre sous la menace. D'abord en m'insultant, ça n'aide pas trop pour gagner mes électeurs, et deuxièmement en les faisant tous passer pour je ne sais quelle bande d'inconscients".

"La partie n'est pas finie", a poursuivi l'eurodéputé, tourné vers les élections législatives, où il pourrait lui-même se présenter. "Aux élections législatives, je peux l'emporter" a-t-il confié. "Alors oui, je me vois comme le chef de cette nouvelle coalition". Et donc comme Premier ministre d'Emmanuel Macron? "Il faudra bien qu'il s'y fasse" a-t-il soutenu.

Lu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !