Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Législatives : Dieudonné candidat face à Manuel Valls
©CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Vengeance ?

Législatives : Dieudonné candidat face à Manuel Valls

En plus de son "gifleur" et Francis Lalanne, Manuel Valls devra affronter l'humoriste controversé.

Ce samedi, le polémiste Dieudonné, condamné en janvier pour incitation à la haine, a confirmé qu'il défiera l'ancien Premier ministre dans son fief, à Evry - Corbeil. En outre, il a nommé comme suppléant, Nolan Lapie, le "gifleur" de Manuel Valls. "Il a donné de l'espoir aux Français", a estimé Dieudonné lors d'une conférence de presse au théâtre de la Main d'Or, à Paris.

Vengeance ?

L'humoriste controversé a expliqué qu'il venait défier son "bourreau" qui, selon lui, "s'est acharné pendant des années" sur lui. Dieudonné l'a donc appelé à "débattre face à face" en vue des législatives. En outre, il a indiqué que sa candidature n'était pas un canular. Il axerait sa campagne sur la justice et ce qu'il considère comme de l'ingérence de l'Etat à travers sa propre expérience.

En janvier 2014, l'ancien ministre de l'Intérieur avait envoyé une circulaire à l'attention des préfets intitulée "Lutte contre le racisme et l'antisémitisme — manifestations et réunions publiques - spectacles de M. Dieudonné M'Bala M'Bala".  Depuis, le polémiste a été reconnu coupable d'incitation à la haine et condamné à deux mois de prison ferme en Belgique pour d'autres propos jugés antisémites. En France, il a aussi été condamné à 3 000 euros d'amende pour injure contre Manuel Valls, en 2015.  

Francis Lalanne veut aussi battre Manuel Valls

Mais ce n'est pas fini, Manuel Valls devra également affronter Francis Lalanne. Le poète a voudrait porter "une alternative citoyenne à la politique politicienne" incarnée, selon lui, par Manuel Valls et se défend de toute candidature "loufoque".

Pour lui, l'ex-Premier ministre est "emblématique de l'incompétence, du carriérisme et de l'opportunisme !". Le chanteur ne lui a également pas pardonné sa "trahison" vis-à-vis de Benoît Hamon.

 

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !