Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: Marwan TAHTAH / AFP

Contestation

Le Premier ministre libanais Saad Hariri annonce qu'il va démissionner

Après le mouvement de protestation contre le pouvoir et la classe politique et face à la mobilisation de la population, le Premier ministre libanais Saad Hariri vient d'annoncer qu'il allait démissionner.

La situation politique au Liban vient de connaître un tournant majeur en ce mardi 29 octobre. Le Premier ministre Saad Hariri a annoncé qu'il allait démissionner. Cette décision a été communiquée par le dirigeant libanais dans le cadre d'une conférence de presse.

Le pays connaît une très forte mobilisation des citoyens depuis près de deux semaines.  Le mouvement de protestation a été déclenché après l'annonce, le 17 octobre, d'une taxe sur les appels effectués via WhatsApp. 

Suite à la mobilisation du peuple libanais à travers tout le pays, la taxe sur les appels WhatsApp avait été annulée. La classe politique a très peu évolué depuis la fin de la guerre civile en 1990. Les dirigeants sont accusés de corruption et de népotisme par les Libanais. 

Lors d'un discours télévisé le 21 octobre, Saad Hariri avait pourtant annoncé un plan de réformes. Le président Michel Aoun avait également évoqué la possibilité d'un remaniement ministériel qui ne s'est pas concrétisé.

Le Liban pourrait donc traverser une importante crise politique et sociale à la suite du départ du Premier ministre Saad Hariri. 

RFI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !