Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Conseil d'Etat mosquée de Pantin BarakaCity

Séparatisme

Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin

Le Conseil d’Etat vient de se prononcer sur le cas de l’association BarakaCity. Les propos incriminés du président de l'association constituent bien des discours incitant à la discrimination, à la haine ou à la violence, selon la décision de ce mercredi. La Grande mosquée de Pantin restera également fermée.

Saisi en référé, le Conseil d'Etat a confirmé ce mercredi 25 novembre la dissolution de l'association BarakaCity ainsi que la fermeture de la Grande mosquée de Pantin. Certains propos d'Idriss Sihamedi, le président de l'association, peuvent être imputés à l'association elle-même et constituent des discours incitant à la discrimination, à la haine ou à la violence pouvant justifier une dissolution, ont estimé les juges du référé.

Quant aux propos tenus par les responsables de la Grande mosquée de Pantin et les idées ou théories diffusées en son sein, ils constituent bien une provocation, en lien avec le risque de commission d'actes de terrorisme, à la violence, à la haine ou à la discrimination et sont de nature à justifier la fermeture du lieu de culte, selon la décision de ce mercredi.

Cette fermeture et la dissolution avaient été décidées le 28 octobre dernier par le Ministère de l'intérieur et annoncé par Gérald Darmanin après l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine ayant visé l’enseignant Samuel Paty.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !