Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Reuters
Dans la catégorie des "personnes privées de logement personnel", la fondation compte 141 500 sans domicile.

Précarité

La France compte 3,8 millions de mal-logés

Le chiffre de 3,8 millions de mal-logés comprend notamment 894 500 personnes "privées de logement personnel" et 2,9 millions de "personnes vivant dans des conditions de logement très difficiles".

Selon les chiffres dévoilés jeudi par la fondation Abbé Pierre (FAP), sur la base de l'enquête nationale logement (Enl) de l'Insee, 3,8 millions de personnes sont en situation de mal-logement, et 21,1 millions de personnes se trouvent dans une situation précaire. Ces chiffres prennent en compte les 894 500 de personnes "privées de logement personnel", ainsi que 2,9 millions de "personnes vivant dans des conditions de logement très difficiles", a détaillé Manuel Domergue, directeur des études à la Fondation, à l'occasion d'une conférence de presse à Paris. La Fondation Abbé Pierre précise toutefois que ce nouveau chiffre ne peut pas être comparé à celui de l'étude précédente (3,5 millions de personnes), en raison des changements de critères de l'Insee depuis l'enquête de 2006.

Le chiffre de 3,8 millions de mal-logés comprend notamment 894 500 personnes "privées de logement personnel" et 2,9 millions de "personnes vivant dans des conditions de logement très difficiles", a expliqué Manuel Domergue, directeur des études à la Fondation, lors d'une conférence de presse à Paris. Dans la catégorie des "personnes privées de logement personnel", la fondation compte 141 500 sans domicile (+ 50 % entre 2001 et 2012), 25 000 personnes logées en hôtel, 85 000 personnes en habitations de fortune, et 643 000 en logements contraints chez des tiers (+ 19 %, entre 2002 et 2013).

Les 2,1 millions de "personnes vivant dans des conditions de logement très difficiles" comprennent notamment des personnes privées de confort car leur logement ne possède pas d'eau courante, de WC intérieurs, de douche, de moyen de chauffage ou de coin cuisine, ou leur façade est très dégradée avec des fissures profondes. 

Mais ce chiffre de 3,8 millions de mal-logés ne peut pas être comparé à celui du précédent rapport sur le mal-logement de la Fondation, établi à 3,5 millions, car les critères de l'Insee ont changé depuis la précédente enquête de 2006, a-t-il précisé.

 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !