Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
©BERTRAND GUAY / AFP

"Violences policières"

La famille d'Adama Traoré appelle à une mobilisation nationale pour le samedi 13 juin

La famille d’Adama Traoré a lancé un appel pour un nouveau rassemblement le week-end prochain. Après l’évocation dans les médias d’une rencontre éventuelle avec la ministre de la Justice Nicole Belloubet, la soeur d'Adama Traoré, Assa Traoré, a aussi précisé qu'elle ne souhaitait pas de "discussions dans un salon de thé de l'Elysée" mais "des actes".

La famille d’Adama Traoré souhaite poursuivre le mouvement de mobilisation contre le racisme, contre les "violences policières" en France et pour relancer l'affaire Adama Traoré en justice. Ses proches ont appelé ce mardi 9 juin à une "mobilisation nationale samedi prochain dans la rue". Cet appel a été lancé et publié sur les réseaux sociaux, sur la page Facebook La vérité pour Adama :  

"Nous appelons toutes les villes de France à venir manifester avec nous pour exiger vérité et justice pour Adama et toutes les victimes de la police ou de la gendarmerie".

Le 2 juin dernier, à l'appel de la famille d'Adama Traoré, plus de 20.000 personnes avaient manifesté pour la "vérité et la justice" dans l'affaire Traoré devant le Tribunal de Paris.

Ce nouveau rassemblement est donc prévu à Paris, sur la Place de la République, ce samedi 13 juin à 14h30. 

Au sujet de l'invitation à une rencontre avec Nicole Belloubet, la ministre de la Justice, la sœur d’Adama Traoré, Assa Traoré, a indiqué ne pas souhaiter de "discussions dans un salon de thé de l'Elysée" mais "des actes" : 

"Nous refusons le rendez-vous avec la ministre de la Justice. Si elle veut rencontrer quelqu'un, c'est le procureur, si quelqu'un doit être convoqué, ce sont les gendarmes. La ministre de la Justice ne doit pas rencontrer la famille Traoré [...] Elle doit convoquer le procureur et demander la mise en examen des gendarmes". 

Le comité de soutien à Adama Traoré demande aussi "que toutes les techniques d'immobilisation soient formellement interdites".

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !