Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Exclusion

La députée Martine Wonner a été exclue du groupe LREM à l’Assemblée nationale après son vote contre le plan de déconfinement et ses prises de position

Martine Wonner a été exclue du groupe LREM à l'Assemblée nationale ce mercredi. Elle avait voté contre le plan de déconfinement du gouvernement. Invitée sur RTL mardi soir, elle avait indiqué que "le gouvernement s'est pris les pieds dans le tapis" sur la question des masques et des tests.

La députée du Bas-Rhin, Martine Wonner, seule élue à avoir voté contre le plan de déconfinement du gouvernement, a été exclue du groupe majoritaire LREM à l'Assemblée nationale ce mercredi 6 mai.

"Martine Wonner, seule dans son cas, a décidé de s’affranchir du principe de solidarité avec le gouvernement", selon les responsables du groupe parlementaire :

"Ce vote s'inscrit dans une longue succession de prises de position publiques de Martine Wonner exprimant sa défiance contre le gouvernement et ses critiques contre sa politique sanitaire. En conséquence, après avoir entendue la députée par visioconférence ce mercredi, le bureau du groupe La République en Marche, en application de son règlement, a décidé son exclusion". 

Favorable au recours controversé à la chloroquine face au Covid-19, Martine Wonner avait déploré "l’absence d’une quelconque stratégie thérapeutique" de l’exécutif.

L’ancienne députée La République en Marche du Bas-Rhin, qui est aussi médecin psychiatre, a déclaré ne plus avoir "confiance en ce gouvernement pour la gestion de la crise sanitaire". Elle était invitée sur les ondes de RTL.

Son vote et ses propos constituent selon Gilles Le Gendre, patron de la majorité à l'Assemblée, un acte "d'une immense déloyauté". Elle devait se justifier mercredi 6 mai devant le bureau politique de La République en marche.

Martine Wonner a insisté ce mardi sur RTL sur "la peur entretenue par le gouvernement" depuis le début de l'épidémie. Elle considère que "le gouvernement s'est pris les pieds dans le tapis" sur plusieurs points comme la question des masques, celle des tests : 

"On est en train de jouer avec la vie des concitoyens". 

Elle a également abordé la question des traitements comme l'hydroxychloroquine : 

"Le gouvernement depuis le début les ignore totalement. Je ne peux l'accepter."

Avec son collectif "Laissons les médecins prescrire", la députée du Bas-Rhin, psychiatre de profession, s'était montrée favorable au recours controversé à la chloroquine face à l'épidémie de Covid-19.

Vous pouvez retrouver son entretien sur RTL dans la vidéo ci-dessous : 

RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !