Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©Capture d'écran / RMC

Dans le viseur

La députée Danièle Obono veut mettre fin à la dotation annuelle des anciens présidents

La députée de la France insoumise a déposé un amendement permettant d'abolir certains avantages des ex-chefs d'État.

Danièle Obono part en guerre contre les privilèges des anciens présidents de la République. Dans le cadre des discussions autour de la loi de moralisation de la vie publique, la députée France Insoumise de la 17ème circonscription de Paris a déposé un amendement pour supprimer les avantages accordés aux ex-chefs de l'État, comme l'a remarqué Le Lab. "L'article 19 de la loi n°55-366 du 3 avril 1955 relative au développement des crédits affectés aux dépenses du ministère des finances et des affaires économiques pour l'exercice 1955 est abrogé", décrit l'amendement.  

Mais quel est cet "article 19" ? C'est tout simplement le texte qui attribue aux anciens Présidents de la République française une dotation annuelle. Cette dotation s'élève aujourd'hui à 65.000 euros par an et par ancien chef de l'Etat. Quatre anciens locataires de l'Elysée étant  encore en vie (Valéry Giscard-d'Estaing, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande), le total se porte à 260.000 euros l'année.

Par ailleurs, les anciens locataires de l'Elysée ont également le droit à un appartement de fonction, une voiture avec chauffeur, plusieurs collaborateurs, du personnel de maison, et les transports gratuits. Des privbiligès désormais sous conditions, François Hollande ayant commencé à raboter légèrement ces avantages, en les faisant décroitre dans le temps.

Lu sur Le Lab

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !