Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
©SEBASTIEN BOZON / AFP

Réacteurs à l’arrêt

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit

La procédure d'arrêt définitif du second réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim a débuté ce lundi à 16h30. Le premier réacteur avait été arrêté au mois de février.

La procédure d'arrêt définitif du second réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim a débuté ce lundi. Cette étape est vécue comme un crève-cœur par les salariés et les habitants.

L'opération, similaire à celle qui avait entraîné l'arrêt du premier réacteur le 22 février dernier, devait commencer à 23h30 mais a finalement débuté sept heures plus tôt. Cette information a été dévoilée par une porte-parole d'EDF à l'AFP. 

La puissance de ce réacteur à eau pressurisée (la technologie qui équipe les 56 réacteurs restants du parc français) de 900 mégawatts va diminuer progressivement jusqu'à atteindre 8% de sa capacité, normalement aux alentours de 23h30 ce lundi 29 juin. La centrale sera alors définitivement déconnectée du réseau électrique.

La députée européenne écologiste, Michèle Rivasi, a salué "une étape, mais pas un aboutissement". 

Cette fermeture de la centrale de Fessenheim était une promesse de campagne de François Hollande en 2012. Elle avait été repoussée à maintes reprises, avant d'être actée en avril 2017.

La mise à l'arrêt de la centrale de Fessenheim, plus vieille centrale nucléaire française, ne sera qu'un début. Trois ans seront en effet nécessaires pour l'évacuation, jusqu'en 2023, du combustible "hautement radioactif" des réacteurs. Une période de démantèlement débutera en 2025 et s'étendra jusqu'en 2040. Il s'agit néanmoins d’une première en France.

20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !