Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Crédits Photo: STEPHANE DE SAKUTIN / AFP / POOL
Gérald Darmanin

Police

L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir

Le ministre de l'Intérieur avait demandé un rapport au préfet au vu d'images de l'intervention policières qu'il considère comme "choquantes"

L'IGPN, inspection de la police nationale a été saisie par le ministre de l'Intérieur après des incidents qui se sont déroulés hier soir à Paris. Un village de tentes a été mis en place, hier soir lundi, place de la République, puis il a été vidé de ses occupants, et les tentes ont été enlevées par la police  : opération de communication réussie pour les associations qui voulaient souligner, avec le soutien de la France Insoumise, le statut précaire des migrants. 

Des migrants qui n'ont pas bénéficié d'opérations de mise à l'abri après la dispersion d'un camp de migrants près du Stade de France mardi dernier.

Les journalistes et les vidéastes avaient été prévenus : l'intervention de la police place de la République s'est faite sous l'oeil des caméras dans une ambiance tendue, qui a donné lieu à quelques incidents.  Certaines images montrent des policiers qui interviennent par moment de manière violente.

Ce que n'a pas du tout apprécié Gérald Darmanin, qui venait de recevoir les syndicats de journalistes qui s'opposent au projet de loi de sécurité globale, craignant que la loi n'aboutisse à les empêcher de pouvoir filmer les interventions de la police.

Le ministre de l'Intérieur a donc twitté cette nuit : "Certaines images de la dispersion du campement illicite de migrants place de la République sont choquantes. Je viens de demander un rapport circonstancié sur la réalité des faits au Préfet de police d’ici demain midi. Je prendrai des décisions dès sa réception." 

Puis ce mardi midi, Darmanin a indiqué, toujours sur Twitter : "Le rapport du Préfet de police sur l’évacuation du campement illicite place de la République m’a été remis ce matin.
Celui-ci m’a proposé la saisine de l’IGPN sur plusieurs faits inacceptables. J’ai demandé à l’IGPN de remettre ses conclusions sous 48h et les rendrai publiques."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !