Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Capture d'écran / BFM TV

Budget

L'État veut débloquer 40 millions d'euros pour "sécuriser les prisons"

En 2016, le budget consacré à la sécurisation des prisons, comme pour l'installation de caméras de vidéosurveillance, s'élevait à 25 millions d'euros.

Dans un contexte de multiplication des agressions et des incidents dans les établissements pénitentiaires, l'État a décidé de consacrer 40 millions d'euros l'an prochain à la "sécurisation" des prisons, d'après les détails du budget 2017 de la Justice, dévoilés ce jeudi. En 2016, le budget consacré à la sécurisation des prisons, comme pour l'installation de caméras de vidéosurveillance, s'élevait à 25 millions d'euros. 

Depuis le début du mois de septembre, une mutinerie a eu lieu à Vivonne (Vienne), des surveillants ont été agressés par des détenus radicalisés à Osny (Val d'Oise), et un détenu a agressé cinq surveillants mardi dernier au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe (Orne). Au mois d'août, une dizaine de détenus liés à l'islam radical et suspectés d'avoir mis sur pied des mouvements de protestation en détention avaient été retirés de la prison de Fleury-Mérogis pour être répartis dans d'autres établissements.

À la suite de ces incidents répétés, le syndicat FO, deuxième chez les surveillants après l'Ufap, a appelé les agents pénitentiaires à mener des actions de blocage dans de nombreuses prisons en France ce jeudi. 

>>>> À lire aussi : Suppression de rétention de sûreté : la très mauvaise idée du contrôleur des prisons (et de Christiane Taubira)

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !