Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Stop

L'Etat met un frein au projet de tests salivaires anti-drogue dans les lycées franciliens

Le préfet de région Jean-François Carenco a considéré que Valérie Pécresse avait outrepassé ses compétences régionales.

L'Etat s'oppose au projet de Valérie Pécresse de mettre en place des tests salivaires de détection de drogue. Cette mesure avait été adoptée en mai dernier par la Région. Le Préfet de l'Ile-de-France a mis un frein à cette mesure considérée comme irrespectueuse du code des collectivités territoriales et du code de l'éducation.

"En application de ses compétences en matière de développement sanitaire, de soutien aux politiques d'éducation et de lutte contre le décrochage scolaire, la région est totalement fondée à intervenir pour prévenir les addictions et les pratiques addictives au lycée, action qui figure précisément au croisement de ces trois compétences" avait répondu Valérie Pécresse. L'Etat s'oppose aux tests salivaires de détection de drogue dans les lycées que la région Ile-de-France souhaite financer pour les lycéens franciliens, une décision contestée par la présidente de région, Valérie Pécresse (LR). Son entourage parle d'un "prétexte". 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !