Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©

Tous des gauchos

74% des journalistes ont voté François Hollande !

Mais 90% d'entre eux se sentent indépendants, selon un sondage Harris Interactive.

Les journalistes, une corporation de gauche? 

C'est en tout cas ce qu'on pourrait conclure en voyant les résultats d'un sondage réalisé par Harris Interactive, sur Twitter, pour le magazine Médias.

Selon l'enquête, 74% des journalistes voteraient à gauche, un chiffre imposant qui recoupe nombre d’enquêtes réalisées sur le thème par le passé.

39% des journalistes interrogés déclarent avoir voté pour François Hollande au premier tour de la présidentielle, 19% pour Jean-Luc Mélenchon et 18% pour Nicolas Sarkozy. Mais ils sont 74% à avoir fait le choix du  candidat socialiste au second tour. Seuls 3% des sondés disent avoir voté pour Marine Le Pen.

Ces derniers mois, la plupart des candidats ont accusé la presse écrite, la télévision et la radio de mener une campagne orientée partiale et pro-Hollande. Même Carla Bruni-Sarkozy avait ironisé sur ces journalistes "contre son mari", rebaptisant France Télévisions en..."Gauche Télévisions". Le vote des journalistes influe-t-il sur la ligne éditoriale des médias pour lesquels ils travaillent ? 90% des journalistes interrogés se sentent "indépendants" dans leur métier, 61% estiment que leurs confrères le sont à l'égard des responsables politiques et 54% envers les puissances économiques et financières.

Sur son blog, le journaliste Renaud Revel ne cache pas sa surprise. Il explique toutefois: 'A l’image d’une grande partie du corps électoral, la population journalistique a basculé d’une adhésion sans réserve à un rejet sans nuances. Or au fil de ces cinq années de présidence Sarkozy, le climat n’a cessé de se détériorer entre un Président de la République aux cent coups avec une kyrielle de « journaleux » dans son collimateur et une profession en sécession".

Selon lui, le sondage ne ferait que refléter le climat d’incompréhension qui a régné, pendant presque cinq années, entre l’ancien chef de l’Etat et une corporation qui a soldé ce quinquennat dans les urnes.    

 

Lu sur Ozap

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !