Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Luc Mélenchon a chargé de nouveau sur Jérôme Cahuzac
©Reuters

Escarmouches

Jean-Luc Mélenchon : "Ne jugez pas Jérôme Cahuzac sur son air arrogant et son insolence de social-libéral"

Le coprésident du Parti de gauche a estimé mercredi que Jérôme Cahuzac pouvait rester ministre.

Jean-Luc Mélenchon contre Jérôme Cahuzac. Le combat continue. Le coprésident du Parti de gauche n'est pas du genre à laisser tomber et a continué le débat qui l'avait opposé au ministre lundi soir sur France 2. Ce mercredi matin sur BFMTV, l'ex-candidat à la présidentielle de 2012 a estimé que Jérôme Cahuzac pouvait rester ministre.

"C'est la justice, dans les pays civilisés, qui tranche des conflits de cette nature, car il y va de l'honneur d'un média ou de l'honneur d'un homme", a poursuivi Jean-Luc Mélenchon. L'affaire Cahuzac a commencé avec des articles du site Médiapart assurant que le ministre avait détenu un compte non déclaré en Suisse. "Nous ne devons pas régler cette affaire en disant : je fais confiance ou pas", a-t-il insisté, demandant de "ne pas se fier aux apparences". "Ne jugez pas Jérôme Cahuzac sur son air arrogant, sa mine de grand seigneur et son insolence de social-libéral", a poursuivi l'ancien candidat Front de gauche à l'Élysée. De même, "ne jugez pas Edwy Plenel sur ses interminables querelles avec François Mitterrand, c'est un grand journaliste", a encore dit Jean-Luc Mélenchon à propos du responsable de Médiapart.

Une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale a été ouverte mardi par le parquet de Paris afin de vérifier si Jérôme Cahuzac avait détenu un compte en Suisse.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !