Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©JOEL SAGET / AFP

Prise de parole

Jean-Louis Borloo : "Les banlieues ont moins de moyens et plus de besoins"

L'ancien ministre a affirmé qu'Emmanuel Macron avait "l'audace pour être le président des 15 millions d'oubliés de la République".

Jean-Louis Borloo était l’invité de RTL ce mercredi matin pour défendre le rapport qu’il a remis au Premier ministre jeudi 26 avril. Un rapport dans lequel il émet des préconisations sur les banlieues. Il déplore qu’il y ait "beaucoup moins de moyens de la République dans ces quartiers. Nous sommes dans une organisation française qui fait qu'il y a moins de moyens là où il y a plus de besoins. C’est aussi simple que ça. Deux fois moins de médecins, de gynécologues, de spécialistes, moins de transports en commun... Tout est plus compliqué".

Il explique qu’Emmanuel Macron lui a demandé "Qu'est-ce qu'il faut que l'on fasse, en vrai, cette fois-ci, pour que ça change ?", que "la conduite était parfaitement claire". Avant de poursuivre : "J'ai constaté un décalage extraordinaire avec tout ce que j'entendais par-ci par-là - 'on a déversé des milliards sur les quartiers, ça n'a rien changé'... Ce n'est pas vrai".

"Tout le monde constate un repli communautaire" a-t-il dit, ciblant notamment "15 quartiers en rupture". "Il y a des endroits où il faut plus de capacité de sécurité et de police. Il faut un dispositif judicaire adapté" pour "taper les gangs, lutter contre les marchands de sommeil". Il a déploré le manque de magistrats et réclame une "équité territoriale".

Selon lui, Emmanuel Macron "doit être le président des 15 millions d'oubliés de la République. Il a l'audace pour le faire, tout est prêt".

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !