Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Enquête

Irma : l'exécutif accepte une commission d'enquête

Edouard Philippe a néanmoins critiqué "une polémique politicienne."

"Ils verront combien les équipes étaient mobilisées". Gérard Collomb l'assure, tout a été fait dans de bonnes conditions pour faire face à l'ouragan Irma dans les Antilles françaises. Ce n'est pas l'avis de l'opposition. Eric Ciotti ou encore Jean-Luc Mélenchon ont réclamé une commission d'enquête parlementaire pour tirer l'affaire au clair. "Sur les commissions parlementaires, nous nous sommes pour l'évaluation et donc nous acceptons volontiers une commission parlementaire. Ils verront combien les équipes étaient mobilisées" a répondu Gérard Collomb sur France 2. "Si monsieur Mélenchon, si monsieur Ciotti, veulent lancer un grand appel à la reconstruction de l'île, qu'ils veulent aider les élus de l'île, nous sommes tout à fait d'accord."

Le gouvernement est accusé de ne pas avoir anticipé les violences et pillages qui ont eu lieu à Saint-Martin. "Je crois qu'il y avait des forces qui avaient été envoyées sur les îles voisines, notamment sur la Guadeloupe" a souligné le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, sur Europe 1. "Mais comprenez bien qu'il était difficile, au moment où l'ouragan était au maximum de sa puissance d'avoir des forces militaires ou des forces de l'ordre pour surveiller ce qui se passait. Je crois que l'urgence des urgences c'est de mettre nos concitoyens en sécurité et de faire en sorte qu'ils aient le nécessaire pour vivre, pour manger, se vêtir."

De son côté, Edouard Philippe a dénoncé les critiques de l'opposition."Au-delà des polémiques auxquelles un certain nombre de gens sont abonnés - j'ai parfois le sentiment qu'alléchés par la souffrance, ils bondissent sur l'opportunité d'une polémique politicienne

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !