Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Social
©Zakaria ABDELKAFI / AFP

Maintien de l'ordre

Incidents en marge de la Marche pour le climat : la préfecture estime avoir "maîtrisé" la situation

La préfecture de police a dressé un bilan de la journée du samedi 21 septembre alors que de nombreuses manifestations étaient organisées à Paris (Gilets jaunes, retraites, Marche pour le climat) dans un contexte de tension sociale. La préfecture de police affirme être parvenue à maintenir le calme ce samedi.

La préfecture estime avoir "maitrisé" la situation de samedi face au risque de débordements en marge des nombreuses manifestations organisées à Paris ce 21 septembre. Selon la préfecture de police, le black bloc n’a pu faire qu’une brève apparition au sein de la Marche du climat, lors de cette "journée agitée mais qui s’est globalement bien passée". 

Patrice Ribeiro, le patron de Synergie-Officiers, s’est également exprimé sur la journée de samedi : "La situation a été maîtrisée. Les casseurs n’ont pas pu trouver de champs d’expression. Ils ont été incapables de se créer des opportunités, grâce à l’anticipation et à la réactivité des forces engagées".

7.500 policiers et gendarmes étaient mobilisés dans la capitale. Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a aussi déployé 180 motos affectées aux nouvelles Brigades de répression des actions violentes (BRAV). Avec ce dispositif, le pilote reste sur la moto et le passager peut se diriger sur l’objectif à pied. Ces policiers très mobiles ont pu prendre systématiquement en tenaille les participants au black bloc qui s’étaient infiltrés dans la manifestation pour le climat.

Le chiffre d’un millier de participants au black bloc et de Gilets jaunes radicaux a été communiqué par la préfecture. 

Plus de 150 personnes ont été interpellées, dont 99 ont été placés en garde à vue. Plus de 300 individus ont été également verbalisés dans les périmètres interdits de la capitale.

À Paris, la préfecture a dénombré 16.000 manifestants pour le climat et 6.000 pour les retraites. 

Les forces de l'ordre sont toujours mobilisées ce samedi soir pour riposter à la "nuit des barricades" attendue dans la nuit de samedi à dimanche, sur les Champs-Élysées, suite à des appels des Gilets jaunes sur les réseaux sociaux. Eric Drouet était notamment présent sur la plus belle avenue du monde ce samedi soir, selon des informations de BFMTV. Des militants pour le climat sont également toujours mobilisés sur la place de la Bastille ce samedi soir. 

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !