Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: ERIC FEFERBERG / AFP

Justice

Fin des investigations dans le cadre de l'affaire Fillon

Les juges d'instruction en charge de l'affaire Fillon ont terminé leur enquête. Le couple Fillon pourrait être prochainement renvoyé devant la justice.

Selon des informations de BFM TV, les juges en charge de l'enquête sur les emplois présumés fictifs de l'épouse et des enfants de François Fillon ont indiqué qu'ils étaient arrivés à la fin de leurs investigations. 

Le parquet national financier devra maintenant donner son avis, d'ici trois mois, sur un éventuel procès de l'ancien candidat à la présidentielle de 2017.

François Fillon, mis en examen dans ce dossier (pour "détournement de fonds public", "complicité et recel de détournement de fonds publics", "recel et complicité d'abus de biens sociaux" et "manquements aux obligations déclaratives à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique") avait été réentendu au début du mois de septembre au pôle financier du tribunal de grande instance de Paris.

Les enquêteurs avaient remis aux juges leur rapport de synthèse cet été. 

Après des révélations du Canard enchaîné, le 25 janvier 2017, le parquet national financier avait ouvert une enquête qui a fait basculer l'élection présidentielle et les chances éventuelles de victoire de François Fillon. 

Le dossier concernait les soupçons d'emplois fictifs de sa femme Penelope et de ses enfants lorsqu'ils étaient assistants parlementaires. L'enquête visait également le salaire de 3.500 euros net par mois touché par Penelope Fillon durant la période entre le mois de mai  2012 et le mois de décembre 2013 pour un emploi à la "Revue des deux deux mondes".

Lu sur BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !