Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©PASCAL GUYOT / AFP

Souci du détail

François Fillon : l'enquête étendue à "l'affaire des costumes"

À l'occasion de son déplacement à Caen jeudi soir, François Fillon a dénoncé ceux qui fouillent "dans les poubelles" et l’attaquent "sur des boutons de guêtre".

Selon les informations du journal Le Parisien, qui cite une source judiciaire, le parquet national financier (PNF) a délivré aux juges d'instruction chargés de l'enquête sur l'épouse et les enfants de François Fillon un réquisitoire supplétif contre X pour "trafic d’influence". 

Cette procédure vise à étendre l'enquête aux costumes sur-mesure offerts à François Fillon pour un montant de 48 500 euros. Le candidat a été mis en examen mardi 14 mars pour détournement de fonds publics. 

>>>> À lire aussi : Fillon, Le Pen, Macron : la justice protège-t-elle le gouvernement profond ?

Jusqu'ici, le trafic d'influence ne figurait pas au nombre des chefs de mise en examen retenus dans le cadre de cette enquête portant sur des emplois présumés fictifs occupés par l'épouse du candidat de la droite à la présidentielle, Penelope, et deux enfants du couple, Charles et Marie. 

À l'occasion de son déplacement à Caen jeudi soir, François Fillon a dénoncé ceux qui fouillent "dans les poubelles" et l’attaquent "sur des boutons de guêtre". 

"Ma bataille est celle des idées. Elle l’a toujours été. Je n’ai jamais hurlé avec les meutes. Je n’ai jamais fouillé dans les poubelles de mes adversaires politiques", a-t-il ajouté. 

 

Lu sur BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !