Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice

MoDem

François Bayrou a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics

Le maire de Pau et le président du MoDem a quitté ce vendredi soir le pôle financier du tribunal de Paris. Selon des informations de Sud-Ouest, François Bayrou est mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics.

Le président du MoDem et maire de Pau, François Bayrou, a été mis en examen ce vendredi pour complicité de détournement de fonds publics dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs des assistants de députés européens du MoDem.  

François Bayrou s’est rendu ce vendredi au pôle financier du tribunal de Paris, accompagné de son avocat, afin d’être entendu par la juge Charlotte Bilger, chargée de cette enquête.

Suite à cette mise en examen, l’avocat de François Bayrou, Me Pierre Cornut-Gentille , s’est exprimé auprès de l’AFP : "Cette mise en examen, annoncée à l'avance dans les journaux, a été décidée à l'encontre de tous les éléments de preuves produits. La suite de l'instruction démontrera qu'elle est totalement infondée".

Avant François Bayrou, une douzaine de responsables du MoDem ont déjà été poursuivis dans cette affaire depuis la mi-novembre, parmi lesquels Michel Mercier (ancien garde des Sceaux du gouvernement de François Fillon et trésorier du MoDem jusqu’en 2009), Sylvie Goulard (récente candidate d’Emmanuel Macron à la Commission européenne) et Marielle de Sarnez (numéro 2 du MoDem et actuelle présidente de la commission des Affaires étrangères à l’Assemblée nationale).

Les juges soupçonnent des collaborateurs d’eurodéputés MoDem d’avoir été rémunérés par des fonds du Parlement européen alors qu’ils étaient affectés à d’autres tâches pour le parti. 

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !