Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Départ imminent ?

Florian Philippot pourrait-il bientôt quitter le FN ?

"Je vais pas forcément y rester des années", indique-t-il aux auteurs d’une biographie sur lui.

Florian Philippot, conseiller de Marine Le Pen et vice-président du FN, quitterait-il bientôt le FN ? En "2017, le FN, je vais voir comment ça tourne. Je vais pas forcément y rester des années", indique-t-il aux auteurs d’une biographie sur lui, selon des propos rapportés à l’AFP. Il se pourrait qu’il puisse quitter le parti bien avant puisque Gilbert Collard, député apparenté FN du Gard, déclare vouloir le "virer". Pour ce faire, il compte se présenter contre lui à l'élection du comité central (CC) interne du parti lors du prochain congrès, prévu à l’automne ou à l’hiver.

"Trop colérique" et "pas drôle"

Lors du dernier, fin 2014 à Lyon, Marion Maréchal-Le Pen était arrivée en tête et Florian Philippot 4e, une contre-performance pour le numéro deux officieux du parti. Et le député du Gard, ajoute dans le livre des journalistes de LCP Astrid de Villaines et Marie Labat dans "Philippot 1er" (Plon) : "Si Marine ne remporte pas la présidentielle, il va s'en prendre plein la gueule". En effet, plusieurs frontistes pensent que l'influence de Florian Philippot sur la ligne du FN pourrait être remise en cause lors de ce congrès si Marine Le Pen échouait à passer le cap du premier tour de la présidentielle ou en cas de défaite trop large au second. Au sein même du parti, si on salue ses talents de communicant ou sa force de travail, le livre rapporte des propos peu amènes : "Il ne sait pas mettre de liant", tranche Jean-Lin Lacapelle, secrétaire général adjoint du parti. Et le trésorier du parti et élu francilien Wallerand de Saint Just de le juger "trop colérique" et "pas drôle". 

Lu sur Lelab politique

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !