Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
©Martin BUREAU

Rebondissement

Financement libyen : Claude Guéant parvient à faire condamner Ziad Takieddine pour diffamation

Jugé pour diffamation après avoir indiqué qu'il avait remis à Claude Guéant cinq millions d'euros d'argent libyen, Ziad Takieddine est condamné à payer 6.000 euros de dommages-intérêts à l'ancien ministre de l'intérieur ainsi que 8.000 euros d'amende.

Claude Guéant, l'ancien ministre de l'Intérieur sous Nicolas Sarkzoy, a fait condamner jeudi 13 février Ziad Takieddine pour diffamation. L'homme d'affaires avait affirmé à Mediapart qu'il avait remis cinq millions d'euros d'argent libyen pour le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. 

Le tribunal correctionnel a condamné Ziad Takieddine à 8.000 euros d'amende pour ses propos lors d'un entretien vidéo pour Mediapart en novembre 2016. Cette vidéo avait été diffusée lors de la campagne pour la primaire de la droite. Ziad Takieddine affirmait avoir convoyé entre novembre 2006 et début 2007 la somme de "cinq millions d'euros" dans des valises lors de trois voyages entre Tripoli et Paris. L'homme d'affaires avait indiqué avoir remis ces fonds à deux reprises à Claude Guéant et à Nicolas Sarkozy. 

Claude Guéant et Nicolas Sarkozy avaient formellement démenti ces accusations. 

Le tribunal estime donc que Ziad Takieddine n'a pas apporté "une base factuelle suffisante" pour étayer ses propos et "bénéficier de la bonne foi". Il a été condamné à 8.000 euros d'amende, mais aussi à verser 6.000 euros de dommages-intérêts à Claude Guéant et 6.000 euros au titre des frais de justice.

Edwy Plenel et les autres journalistes co-signataires de l'article, dont Fabrice Arfi, sont relaxés au titre de la "bonne foi". Dans le cadre d'un entretien, "leur rôle se bornait précisément à poser des questions". 

Claude Guéant est mis en examen depuis 2015 pour "faux et usage de faux" et "blanchiment de fraude fiscale en bande organisée". 

Ziad Takieddine est mis en examen pour "complicité de corruption", "complicité de détournements de fonds publics par un agent public" ainsi que pour "complicité de trafic d'influence actifs et passifs commis par des personnes exerçant une fonction publique". 

L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !