Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers

L'adieu aux armes

Femen : des armes retrouvées dans leur bureau en Ukraine

Des activistes du groupe féministe Femen sont poursuivies pour "possession illégale d'armes à feu et de munitions".

Radicalisation ou vaste machination ? Selon l’AFP, des armes ont été retrouvés au siège ukrainien du groupe féministe Femen. La police aurait précisé dans un communiqué avoir reçu un message anonyme indiquant la présence d’un engin explosif dans l’enceinte de leur bureau. Sur place, les forces de l’ordre seraient tombées sur des "objets ressemblant à un pistolet et une grenade", ainsi que des portraits du président russe Vladimir Poutine et du patriarche orthodoxe russe Kirill.

Anna Goutsol, leader des activistes habituées aux manifestations seins nues, parle d’une "provocation" :"Nous n'avons jamais eu d'armes". Selon elle, celles-ci auraient très bien pu être introduites dans le bureau en l'absence des militantes. Dans un communiqué, les Femen indiquent avoir été informées qu'une enquête pénale avait été ouverte à leur encontre au titre de "la possession illégale d'armes et de munitions", et qu'elles risquaient potentiellement cinq ans de prison. La chef du mouvement en France, Inna Shevcheko, a confié dans l'après-midi à Libération que trois militantes étaient toujours retenues dans leurs locaux pour être conduite au poste de police.

 

 

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !