Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Eurotunnel : le trafic perturbé dans la nuit de mardi à mercredi par la présence de migrants sur les voies
©Reuters Pictures

Pagaille

Eurotunnel : le trafic perturbé dans la nuit de mardi à mercredi par la présence de migrants sur les voies

L'intrusion de personnes sur les voies du tunnel sous la Manche, probablement des migrants, a entraîné des perturbations pour six trains.

L’intrusion de personnes sur les voies du tunnel sous la Manche, probablement des migrants, a causé d’importantes perturbations de trafic dans la nuit de mardi à mercredi 2 septembre. Selon un porte-parole régional de la SNCF, "Des personnes ont envahi les voies et ont conduit au ralentissement d’un train à l’entrée du tunnel, côté français". Et de poursuivre : "Une fois le train arrêté, les forces de l’ordre sont intervenues pour l’évacuation et ça a bloqué les Eurostar qui étaient en ligne vers Londres et il a fallu couper le courant pour des raisons de sécurité. La zone a été libérée par les forces de l’ordre vers 1h30".

Mais, à 5 heures du matin mercredi, plusieurs centaines de personnes étaient toujours bloquées sur les quais de la gare de Calais-Frethun conséquence "de la présence d'intrus sur les voies à l'entrée française du tunnel, sur le site d'Eurotunnel", a fait savoir un responsable de la communication d'Eurostar, précisant que les incidents avaient débuté vers 22 heures 30. Il a aussi raconté : ""La situation est effectivement compliquée", ajoutant que de la nourriture et de l’eau étaient distribuées aux passagers, avant de conclure : "Des services de secours sont aussi présents pour les personnes qui ont besoin d’aide, notamment des personnes âgées".

A lire aussi : Derrière Calais : plus qualifiés, majoritairement européens et peu de demandeurs d'asile… pourquoi les profils migratoires britanniques ne sont pas équivalents à ceux de la France

Selon une passagère de l’Eurostar, la situation est très tendue dans cette gare située en pleine campagne, à quelques kilomètres de la ville de Calais. Elle a indiqué avoir vu des personnes courir, probablement des migrants, avec des forces de l’ordre présentes, aux alentours de la gare où son train est bloqué depuis 2 heures du matin. L’Eurostar est parti à 19 h 42 de la gare du Nord et est resté bloqué à partir de 21 h 30 à proximité de l’entrée du tunnel sous la Manche avant d’être tracté vers 2 heures en gare de Calais-Frethun.
 

Cinq autres Eurostar ont été concernés par ces incidents. "Un train est reparti vers Paris, un autre vers Londres et trois autres sont arrivés à Londres", a précisé Eurostar. "Nous faisons tout ce qui est possible pour que les passagers soient accueillis avec une boisson, de la nourriture, des taxis et des hôtels à leur arrivée", a indiqué un porte-parole d’Eurostar. 

En viste à Calais aux côtés du premier ministre Manuel Valls lundi, le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, a annoncé le déblocage d’une enveloppe de 5 millions d’euros pour améliorer les conditions de vie des migrants sur place, où la sécurité a déjà été fortement renforcée, avec l’installation de nouvelles clôtures et l’arrivée de renforts policiers. Reste à savoir comment stopper ce flux.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !