Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Les citoyens à l'heure du choix

Européennes : le casse-tête des mairies face à la profusion des 33 listes et face au manque de panneaux…

Certains maires n’ont pas assez de panneaux afin de faire figurer les affiches des 33 listes pour le scrutin prévu le 26 mai prochain. En 2014, il y avait moins de listes dans le cadre des élections européennes.

Depuis quelques jours, les maires de certaines communes sont confrontés à un manque… de panneaux dans le cadre de l’affichage des listes pour les élections européennes. Il ne serait pas évident également de trouver suffisamment de place pour aligner les panneaux réglementaires. Les affiches des 33 listes en lice pour le scrutin devront en effet être placardées. 

Des solutions alternatives sont donc envisagées. Les panneaux pourraient être divisés afin de faire figurer deux affiches, comme l’autorise le code électoral. 

Selon des informations du Parisien, le coût d’un panneau représente une centaine d’euros. Le budget de certaines communes ne devrait pas être consacré aux rachats de nouveaux panneaux. André Laignel, vice-président de l’association des maires de France, considère que l’Etat devrait financer ce dispositif.

En plus des panneaux, l’espace manque parfois. Trouver la place suffisante pour installer 33 panneaux devant les mairies des petites communes peut s’avérer être un véritable casse-tête. Certaines formations politiques, notamment les listes des Gilets jaunes, pourraient malheureusement être défavorisées et retrouver leurs affiches exposées sur des panneaux moins bien disposés et de taille moindre face aux affiches et aux panneaux uniques de La République en marche, des Républicains, du PS ou bien encore du Rassemblement national.

L’installation des panneaux est encadrée par une législation très précise. Les maires ont pour obligation de faire figurer l’ensemble des listes. Dans une note adressée aux maires, le 18 avril, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a néanmoins apporté quelques ajustements, comme la division des affiches ou l’utilisation de panneaux de fabrication "maison". 

L’échéance approche à grands pas pour les maires. L’ouverture officielle de la campagne électorale des élections européennes débute le 13 mai prochain. 

Le Parisien et BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !