Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Bombe à retardement

Etat islamique : 77 enfants-soldats sont revenus en France

Parmi les 2000 enfants de 9 à 15 ans formés par l'Etat islamique (EI), 460 étaient français, selon un rapport du Soufan Center.

L'information fait froid dans le dos. Selon le Soufan Center, un organisme de renseignement basé à New York, 2000 enfants de 9 à  15 ans auraient été recrutés et formés par l'Etat islamique pour devenir des soldats. Parmi ces jeunes recrues, 460 seraient français, ce qui fait de l'Hexagone le plus grand pourvoyeur d'enfants djihadistes, devant la Russie (350) et la Belgique (118).

Dans une tribune pour le journal Le Monde, repérée par Le Figaro, la sociologue Hasna Hussein indique que parmi eux, "les deux tiers sont partis avec leurs parents, le dernier tiers est composé d'enfants nés sur place (...)." Plus inquétant : 77 de ces jeunes sont de retour en France avec ou sans leur mère ou parents, selon la sociologue.

En juin 2017, le procureur de la République de Paris, François Molins, qualifiait ces enfants de "bombes à retardement". A l'époque, une trentaine étaient revenus en France. "La quasi-totalité a été placée en centres spécialisés ou en familles d'accueil et aucun n'a été poursuivi pénalement", écrivait le Figaro.

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !