Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©El Mundo

Nous pouvons

Espagne : Le programme du parti Podemos, un "vrai" catalogue IKEA !

Une charte graphique originale. Le parti de gauche espagnol a adapté son programme au modèle "Ikea". Ni plus, ni moins.

Comment se faire entendre, ou plutôt voir, en politique ? Le parti de gauche radicale espagnol "Podemos" a la réponse. Il suffit d'adopter, comme modèle graphique de tract politique version papier, l'un des livres les plus distribués au monde… le catalogue Ikea.

"Nous voulons que ce soit le manifeste le plus lu jamais produit", a d'ailleurs déclaré la cofondatrice du parti, Carolina Bescansa lors de la présentation du "catalogue" le 8 juin dernier.

Le programme électoral est détaillé pièce par pièce, dans une maison politique fictive, comme chez le distributeur d'ameublement suédois.

Dans la cuisine par exemple, "l'élimination du secret bancaire" ou encore le programme d'agriculture et de pêche.

Toujours en paralysie politique depuis la dissolution du parlement par le roi le 3 mai dernier, l'Espagne va bientôt faire face à une nouvelle échéance électorale générale, sous la forme des législatives du 26 juin prochain.

Dans les intentions de vote, Podemos a vraiment sa carte à jouer. Sa récente fusion avec le parti d'extrême gauche "Izquierda Unida", pour former le groupe "Unidos Podemos" lui confère la deuxième place des intentions de vote (25,6%), selon le baromètre éléctoral du site Metroscopia pour le mois de juin, juste derrière le Parti populaire (PP) de centre-droit libéral, avec 28,5% d'intentions de vote.

Le guide complet du programme électoral "Ikea" de Podemos, de 99 pages, se trouve à cette adresse.

Lire aussi : Espagne, Irlande, Portugal… les pays européens seraient-ils devenus ingouvernables ?

Lu sur El Mundo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !