Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©Capture écran Daily Show

Emotion

En larmes, Barack Obama annonce ses nouvelles mesures pour encadrer le port d'armes aux Etats-Unis

"Ça me rend malade à chaque fois que je pense à ces enfants" morts dans des fusillades, a déclaré le président américain.

Barack Obama a fait du contrôle des armes aux Etats-Unis, la dernière ligne de mire de son mandat et n'a pas su retenir ses larmes en évoquant la mort de jeunes enfants dans des échanges de tirs.  "Ca me rend malade à chaque fois que je pense à ces enfants". Submergé par l'émotion, le président américain a souligné la nécessité d'agir avec urgence lors d'une conférence de presse à Washigton. 350 fusillades ont éclaté aux Etats-Unis en 2015, soit près d'une par jour. Environ 30 000 personnes (dont des enfants) sont tuées chaque année.

La tuerie de San Bernardino (Californie) perpétrée par un couple début décembre, a ravivé le débat politique autour du port d'armes. "Nous devons ressentir l’urgence absolue maintenant, car les gens meurent. Et les excuses constantes pour l’inaction ne marchent plus. Ne suffisent plus", a déclaré le président Obama, citant Martin Luther King. Le chef de l'Etat a annoncé une série de mesures encadrant la vente d'armes, notamment l'obligation pour un armurier homologué de consulter le casier judiciaire et les antécédents psychiatriques des clients potentiels alors que le congrès, a majorité républicain ne souhaite pas modifier la législation. Le combat du président américain a sucité une véritable tempête politique.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !