Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Mathieu CUGNOT / POOL / AFP

"Battre le virus"

Emmanuel Macron lance "l’opération résilience" et promet un plan pour l’hôpital après la crise du Covid-19

Depuis Mulhouse, le président de la République a tenu à rendre hommage aux soignants, aux malades et à leurs familles. Emmanuel Macron s'est engagé à proposer un plan de grande ampleur et des mesures fortes pour l’hôpital après la crise sanitaire. L’armée va également apporter un soutien précieux dans les prochains jours.

Emmanuel Macron s’est adressé ce mercredi soir aux Français après avoir visité l’hôpital militaire de campagne de Mulhouse. Le président de la République appelle à l'unité et déplore l’attitude de "ceux qui voudraient fracturer le pays". 

Le chef de l'État a apporté son soutien aux nombreux malades du Grand Est. Le président de La République a rendu hommage aux soignants emportés par le Covid-19 ces derniers jours, qui ont "payé de leur vie pour sauver d'autres vies" :

"Le premier soignant est tombé à Compiègne, trois soignants ont perdu la vie dans le Grand Est. Ils avaient décidé de soigner coûte que coûte". 

Le président de la République est apparu comme un véritable chef des armées lors de ce discours. Lors de ce discours, Emmanuel Macron a tenu à réaffirmer la détermination du gouvernement : 

"Je vous ai dit que nous étions engagé dans une guerre, un ennemi invisible. Cette ville, ce territoire porte les morsures de celui-ci. Lorsqu'on engage une guerre, on s'y engage tout entier, on s'immobilise dans l'unité. […] Le ministre de la Santé reviendra sur les sujets les plus sensibles : les masques, les respirateurs, les traitements, sans que nous ne cédions au flot de fausses informations. Nous n'avons qu'une priorité : battre le virus. La nation est mobilisée".

Emmanuel Macron a aussi tenu à saluer les efforts de millions de Français à travers le pays au quotidien :

"Tous les services de l'Etat sont mobilisés, nos policiers, nos gendarmes, nos douaniers, tous nos fonctionnaires, nos enseignants aussi à qui je veux dire merci. C'est en activant tous les leviers et en faisant bloc que nous pourrons faire face en Corse, et demain en Ile-de-France, dans les Hauts-de-France, en Bourgogne-Franche-Comté. Dans ces territoires qui sont aussi durement touchés". 

Emmanuel Macron a également envoyé un message fort au personnel hospitalier lors de son discours du mercredi 25 mars à Mulhouse. Le chef de l’Etat a annoncé l’instauration d’une prime exceptionnelle pour les soignants et un plan d'investissement massif pour l'hôpital (qui sera mis en place après la crise du Coronavirus) :

"Beaucoup a été fait, pas suffisamment vite, pas suffisamment fort. Cette réponse sera profonde, et dans la durée". 

Un plan massif d'investissement et de revalorisation des carrières sera ainsi mis en place pour sauver le système hospitalier après de longues années et de long mois de crise.  

Malgré ce contexte de guerre contre "un ennemi invisible" (le virus), Emmanuel Macron a confirmé que les forces armées allaient davantage être mobilisées et impliquées dans les tous prochains jours. Le président de la République a officialisé lors de son discours le lancement de "l'opération Résilience" afin de vaincre et de triompher du Covid-19 : 

"Toute la nation est engagée dans ce combat. Chaque citoyen a un rôle à jouer. Nous devons faire bloc, et tenir. L'unité et le courage nous permettront de vaincre. Nous tiendrons parce que nous ne céderons rien. Nous tiendrons parce que nous en avons la force".

Cette opération distincte de l’opération Sentinelle "sera concentrée à l'aide et au soutien aux populations et à l'appui aux services publics, en métropole et en Outre-mer dans les domaines sanitaires, logistiques et de la protection".

Le porte-hélicoptère amphibie Mistral sera ainsi déployé dans le sud de l'Océan indien et le porte-hélicoptère Dixmude se positionnera dans la zone Antilles-Guyane.

Emmanuel Macron a précisé qu'il s'exprimerait à nouveau dans les prochains jours et que d'autres mesures seront bientôt précisées. La prolongation du confinement pourrait ainsi être bientôt confirmée. 

Le Figaro - BFM TV - Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !