Emmanuel Macron : "Si quelque chose m'oppose au chef d'état-major, le chef d'état-major change" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron : "Si quelque chose m'oppose au chef d'état-major, le chef d'état-major change"
©ALAIN JOCARD / AFP

Avertissement

Emmanuel Macron : "Si quelque chose m'oppose au chef d'état-major, le chef d'état-major change"

Le président de la République a de nouveau sévèrement recadré Pierre de Villiers dans le JDD.

Emmanuel Macron ne baisse pas la tension. Le président de la République et donc chef des Armées n'a pas accepté les critiques du général Pierre de Villiers sur les coupes budgétaires de 850 millions d'euros pour la Défense. Dans le JDD, le chef d'Etat n'y va pas par quatre chemins. "La République ne marche pas comme cela. Si quelque chose oppose le chef d’état-major des armées au président de la République, le chef d’état-major des armées change" tranche-t-il.

Les deux hommes se rencontreront ce vendredi pour un recadrage qui s'annonce sévère. "Il a donc toute ma confiance",  avance Emmanuel Macron. A condition de "savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la République comme dans l’Armée". Pierre de Villiers est donc prévenu. S'il veut rester à son poste, la Grande muette doit se taire.

Le 14 juillet, le général Pierre de Villiers s'est fendu d'un texte acerbe sur Facebook. "Méfiez-vous de la confiance aveugle ; qu’on vous l’accorde ou que vous l’accordiez. Elle est marquée du sceau de la facilité. Parce que tout le monde a ses insuffisances, personne ne mérite d’être aveuglément suivi" écrit-il.

Lu sur le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !