Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©PASCAL GUYOT / AFP

Le vent en poupe

Emmanuel Macron : "Notre peuple est uni par une institution invisible : la fraternité"

Au Palais des sports de Lyon, l'ancien ministre de l'Économie a donné le coup d'envoi d'un week end politique aux allures de marathon dans la "Capitale des Gaules".

Moins d'un an après le lancement de son mouvement "En Marche !", Emmanuel Macron a tenu ce samedi un grand meeting à Lyon, lors duquel il a souligné "les mutations profondes" des "temps graves que nous vivons". L'ancien ministre a placé le thème de la "fraternité" au centre de son discours. 

>>>> À lire aussi : Macron / Le Pen : le week end de l'affrontement entre la France “ouverte et optimiste” et celle du “repli et du déclin” (pour la France majoritaire, cherchez ailleurs)

Mise à jour  18h15 : Emmanuel Macron souhaite la "transparence" de la vie publique

"Notre peuple est uni par une institution invisible, la fraternité"

"Cette bataille pour l'égalité sera aussi celle pour la santé"

"Cette bataille pour l'égalité sera aussi celle pour la santé, contre les discriminations (…) Je renforcerai l'accès aux fonctions publiques à celles et ceux à qui l'on ferme la porte. Un combat pour l'égalité d'accès aux soins".

Emmanuel Macron salue ceux qui à travers le monde "luttent" contre "l'obscurantisme" 

Emmanuel Macron insiste sur son programme économique 

L'ancien ministre évoque la suppression du RSI, la simplification du droit du travail, ou encore l'allègement des charges patronales.

Emmanuel Macron évoque la sécurité et le terrorisme

"J’étais il y a dix jours sur la base aérienne que nous avons en Jordanie. Je n’oublierai pas notre colonel et ses 400 hommes qui passent leurs jours et leur nuits avec la motivation chevillée au corps pour combattre la menace terroriste et nous protéger (…) Je souhaite porter le budget de la Défense à 2% du PIB. Mais aussi, 10000 fonctionnaires de police et de gendarmerie seront recrutés durant le quinquennat, annonce le candidat Macron, qui veut aussi réorganiser les forces de renseignement et recréer une force de sécurité quotidienne au contact des Français. Enfin sécurité publique et police judiciaire seront renforcées."

"La liberté de conscience, c'est le moyen de vivre avec les autres"

"Je ne dis pas que la gauche et la droite ne signifient plus rien, que c'est la même chose. Mais ces clivages sont dépassables. Pour s'émouvoir au grand discours de François Mitterrand sur l'Europe, fallait-il être de gauche ? Pour s'émouvoir devant le discours de Jacques Chirac au Vél d'Hiv, fallait-il être de droite ? Non, il fallait être français."

Emmanuel Macron s'inquiète "des régimes autoritaires qui émergent et aujourd'hui conduisent nombre de régions. Il nous faut dans ce contexte connaître notre histoire". 

Emmanuel Macron cite René Char, sauvé des Allemands par des habitants, pendant la guerre. "Je tenais à ce êtres par mille fils confiants dont pas un ne devait se rompre". Moi aussi je vous aime farouchement mes amis.

"Vous êtes aujourd'hui, à Lyon, la preuve vivante que les Français ne se détournent pas de la politique. Votre présence, autour de moi, c'est la preuve vivante que nous sommes bien là. C'est une démonstration d'envie, d'enthousiasme."

16h40 : Emmanuel Macron commence son discours

16h25 : Emmanuel Macron prendra la parole dans quelques minutes 

>>>> À lire aussi : 1 zeste de Macron, 1 pincée de Hamon + des kilos d'affaire Fillon = la fin de la Ve République?

L'ancien ministre a débuté cette journée très médiatique avec le maire de Lyon Gérard Collomb, l'un de ses soutiens les plus influents. 

 

Lu sur Twitter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !