Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Grant HINDSLEY / AFP

Grande inconnue du scrutin

Elections européennes : forte abstention redoutée ce dimanche, selon un nouveau sondage

Plus de la moitié des électeurs ne devraient pas aller voter pour les Européennes, d’après un sondage publié ce jeudi. Chez les 18-34 ans, sept Français sur dix n'auraient pas prévu de se déplacer dans les urnes. Les différentes formations politiques vont tenter de mobiliser les citoyens dans les ultimes heures de la campagne, avant le vote décisif de dimanche.

Les élections européennes du 26 mai 2019 devraient être marquées par une abstention massive en France. Les catégories des jeunes et les classes populaires sont les plus touchées, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Franceinfo et Le Figaro, publié le jeudi 23 mai.

Selon les résultats de l'enquête, le taux d'abstention ce dimanche 26 mai devrait s'élever à 57%. D’après les estimations, 43% des électeurs devraient se déplacer dans les bureaux de vote pour ce scrutin européen.

La plus faible participation à un scrutin européen avait été enregistrée en 2009 avec 40,6%. Le taux le plus haut avait été constaté lors des Européennes de 1979, avec 60,7% de votants.

L’abstention attendue dimanche sera très différente en fonction de l'âge des électeurs. 70% des 18-34 ans ne devraient pas se déplacer. Les électeurs les plus âgés, les 65 ans et plus, ne seront que 40% à ne pas se rendre aux urnes.

Les foyers les plus modestes seront ceux qui se déplaceront le moins (65% d'abstention). 

Les plus forts taux d’abstention ont été enregistrés en zone rurale (62%) et dans le nord-ouest de la France (63%). 

Les sympathisants du Rassemblement National sont sûrs d'aller voter dimanche à 72%, près de 30 points de plus que la moyenne nationale. Les Français se disant proches de LREM sont 61% à confirmer leur participation au scrutin. Seuls 42% des sympathisants de La France Insoumise ont l’intention d’aller voter.

Le premier parti de France pourrait donc être l’abstention lors des élections européennes organisées en France ce dimanche 26 mai. Reste à savoir si les ultimes heures de la campagne pourront faire déjouer les sondages et mobiliser les électeurs indécis. 

Cette enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour Franceinfo et Le Figaro a été réalisée par Internet les 22 et 23 mai, sur un échantillon de 1.001 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Franceinfo

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…Pourquoi la campagne électorale a accentué les divergences entre les préoccupations nationales et l’avenir de l’Europe. Grandes manœuvres sur les coalitions à venir au Parlement européen : bienvenue dans l’ère de la bouillie politiqueElections européennes : les préoccupations des Français à quelques jours du vote, selon un nouveau sondage

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !