Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Intentions de vote

Election présidentielle de 2022 : le duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen serait plus serré qu’en 2017, d'après un nouveau sondage

Selon un sondage Ifop-Fiducial pour CNews et Sud Radio, Emmanuel Macron serait réélu face à Marine Le Pen dans le cadre de l’élection présidentielle de 2022 mais avec un score en net recul par rapport à l’élection de 2017.

Un sondage Ifop-Fiducial pour CNews et Sud Radio a été dévoilé ce lundi et présente des enseignements en vue de la future élection présidentielle. Selon cette étude, Emmanuel Macron et Marine Le Pen seraient au coude-à-coude au premier tour, avec respectivement 26% à 28% et 27% à 28% des voix, en fonction des différents scénarios testés.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen distancent très largement les candidats de la droite. François Baroin et Xavier Bertrand plafonneraient tous les deux à seulement 12% des suffrages, selon ce  nouveau sondage. Jean-Luc Mélenchon récolte 11% des intentions de vote face au président de la région des Hauts-de-France (Xavier Bertrand) et 12% face au président de l'Association des maires de France (François Baroin).

Aucun autre candidat n'atteindrait les 10%. Yannick Jadot pour Europe Ecologie-Les Verts obtiendrait 8% des voix. Nicolas Dupont-Aignan avec Debout la France pourrait atteindre 5,5%. Olivier Faure diviserait par deux le score du Parti socialiste par rapport à 2017 avec 3% des voix.

Emmnuel Macron l'emporterait donc face à Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle de 2022 mais son score serait en recul de 10 points par rapport à 2017. Comme lors de la précédente élection présidentielle, Emmanuel Macon est donc une nouvelle fois donné vainqueur en cas de second tour avec Marine Le Pen. Le chef de l'État obtiendrait en effet 55% des suffrages, contre 45% pour son adversaire du Rassemblement national.

Cette enquête a été réalisée les 18 et 19 juin après de 992 personnes tirées d'un échantillon de 1.105 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. La marge d'erreur est de 1,4 à 3,1 points. Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat, elles donnent une indication des rapports de force au jour de la réalisation du sondage. 

Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !