Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©LUDOVIC MARIN / AFP

Mise au point

Droits de succession : Macron exclut une réforme et désavoue Castaner

Alors que le délégué général de la République en Marche avait déclaré vouloir lancer "une réflexion" sur le sujet, Emmanuel Macron a coupé court.

L'initiative de Christophe Castaner n'aura pas fait long feu. Vendredi 14 septembre, le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement déclarait vouloir lancer "une réflexion" sur la fiscalité des successions en vue de lutter contre la "progression des inégalités de naissance". Ce lundi, Emmanuel Macron a mis les choses au point : il n'y aura aucune réforme en ce sens.
 
Le chef de l'État "a formellement exclu toute modification des droits de succession sous sa présidence", a indiqué l'Élysée. En avril 2016, celui qui était alors ministre de l'Économie s'était pourtant dit favorable à un alourdissement des droits de succession. "Si on a une préférence pour le risque face à la rente, ce qui est mon cas, il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF", avait-il indiqué à la revue Risques.
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !