Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le diesel est moins taxé que l'essence.
©Reuters

Taxe

Diesel : le gouvernement songe à alourdir la fiscalité sur la gazole

La politique fiscale sur le diesel, moins taxé que l'essence, représente un manque à gagner de 6,9 milliards d'euros pour l'Etat.

Le diesel, ce carburant privilégié… La Cour des comptes rappelle dans un document adressé au gouvernement fin décembre que les avantages fiscaux qui profitent à certains carburant et notamment au diesel entraînent un manque à gagner pour les recettes de l'Etat de 6,9 milliards d'euros, sans prendre en compte les coûts écologiques et de santé publique.

Il n'en faut pas plus au gouvernement pour songer sérieusement, alors qu'il prépare le projet de loi de finances pour 2014, à travailler à une réforme de la fiscalité du carburant préféré des Français. L'idée serait d'aligner petit à petit les taxes le touchant sur celles de l'essence, plus lourdes. Le gouvernement chercherait également à revoir les nombreuses exonérations qui profitent à certaines professions et secteurs qui consomment beaucoup de diesel et kérosène, notamment les agriculteurs, les camionneurs ou encore les compagnies aériennes.

Pour rappel, la différence de fiscalité entre les différents types de carburant fait qu'un litre de gazole vaut en moyenne 20 centimes de moins qu'un litre d'essence. Le diesel est en effet taxé 0,65 euro le litre contre 0,86 euro le sans-plomb, ce qui explique d'ailleurs en partie que la consommation de diesel soit équivalente à 82% du carburant consommé dans l'Hexagone.

Le gouvernement, notamment à la recherche de 3 milliards d'euros d'ici 2016 pour financer le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l'emploi (Cice) se satisferait donc pleinement d'une augmentation de la fiscalité sur le diesel.

La ministre de l'environnement Delphine Batho a par ailleurs expliqué qu'il faut une "convergence progressive" des fiscalistes entre les deux carburants.

Lu sur La Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !