Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
©

Alerte rouge

Dette des hôpitaux publics : elle a triplé en dix ans, la Cour des comptes s'alarme

La dette des établissement de santé représente désormais 1,4% du PIB. Pour la Cour des comptes, les pouvoirs publics sont responsables de cette situation désastreuse.

La Cour des comptes a épinglé la dette des hôpitaux publics ce vendredi. Et pour cause : en dix ans, elle a triplé, pour atteindre les 29,3 milliards d’euros. "La situation créée par cet emballement de la dette est grave, au plan des finances publiques en général, mais aussi parce que nombre d'établissements n'ont plus les marges d'exploitation suffisantes pour couvrir leurs charges de remboursement", a mis en garde la Cour des comptes. La dette des établissement de santé représente désormais 1,4% du PIB.

Selon les Sages de la rue de Cambron, la responsabilité de cette situation désastreuse revient aux pouvoirs publics. Car ces derniers ont privilégié la dette "sans avoir instauré des procédures de choix rigoureuses des investissements". La Cour des Comptes a d'ailleurs mis en cause les plans Hôpital 2007 et Hôpital 2012. "En outre, les investissements ainsi réalisés ne se sont pas réellement inscrits dans une logique "d'efficience et de retour sur investissement.", a-t-elle ajouté. 

Et la Cour de conclure qu’une stratégie de désendettement s'impose et que les investissements lourds ne doivent donc être décidés que s'ils procurent un retour sur investissement important. CQFD. 

Lu sur Europe1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !