Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Manuel Valls a indiqué qu'il "assumerait ces chiffres"

Bataille de chiffres

Délinquance : "les violences sur les personnes, sur les femmes, les cambriolages augmentent depuis des années"

Manuel Valls a affirmé vendredi que le nombre des homicides en France avait atteint son "plus bas niveau historique" en 2012, avec parallèlement une poursuite de la hausse des violences.

Du bon et du moins bon. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a affirmé vendredi que le nombre des homicides en France avait atteint son "plus bas niveau historique" en 2012, avec parallèlement une poursuite de la hausse des violences aux personnes, en particulier contre les femmes, et des cambriolages.

A la question de savoir si les chiffres de la délinquance pour 2012 étaient mauvais, le ministre de l'Intérieur s'est contenté de répondre sur RTL que "les violences sur les personnes, sur les femmes, les cambriolages augmentent depuis des années". "C'est vers ces phénomènes (...) que nous devons évidemment nous engager", a-t-il ajouté.

Il s'est également félicité qu'en 2012 "les homicides en France ont atteint leur plus bas niveau historique", sans toutefois donner de chiffre. Manuel Valls, qui doit commenter vendredi après-midi les chiffres de la délinquance 2012 révélés dans les matinée par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), a souligné que cette journée allait consacrer "l'indépendance" de l'ONDRP. "Je vais assumer ces chiffres" et "regarder en face la réalité de la délinquance", a ajouté le ministre qui a déjà affirmé son intention de réformer les méthodes statistiques de son ministère

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !