Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
David Cameron fera voter les Britanniques sur la sortie ou non de l'UE en 2016
©Reuters

Au sommet

David Cameron veut une Union européenne "flexible"

Reçu par François Hollande à l'Elysée ce jeudi, David Cameron a exprimé son souhait de réformer l'UE.

En visite à Paris ce jeudi, le Premier ministre britannique David Cameron a invité à ce que l'Union européenne et ses membres soient "flexibles et imaginatifs". Cette déclaration s'inscrit dans le cadre du projet de référendum sur la sortie ou non de l'UE prévu pour 2016 outre-Manche. François Hollande a quant à lui expliqué que "l'intérêt de l'Europe et du Royaume-Uni d'être ensemble" tout en rappelant son "respect" pour ce que décidera le "peuple" britannique.

"Ma priorité est de réformer l'Union européenne pour la rendre plus compétitive et répondre aux inquiétudes des Britanniques quant à notre appartenance (à l'UE). Le statu quo n'est pas suffisant, des changements peuvent être faits et bénéficier pas seulement à la Grande Bretagne mais aussi au reste de l'Europe", a déclaré David Cameron, tout juste réélu. "Nous voulons aider la zone euro à mieux fonctionner et nous ne voulons pas faire obstacle à une plus grande intégration. Ce qui est important est que l'Union européenne et ses 28 membres soient flexibles et imaginatifs pour répondre à ces enjeux et travaillent ensemble à trouver les réponses qui conduiront l'Union européenne à plus de réussite", a-t-il ajouté.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !