Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

A vos marques, prêt, partez !

Daniel Fasquelle (LR) lance son mouvement, "Sauvons la droite"

Pour le député du Pas-de-Calais, la droite court un "danger mortel" de voir LR "se transformer en écurie présidentielle".

Après Valérie Pécresse, c'est Daniel Fasquelle, le député du Pas-de-Calais et trésorier de Les Républicains, qui annonce la création de son propre mouvement au sein de LR. Baptisé "Sauvons la droite", il sera lancé ce lundi 10 juillet à minuit, rapporte L'Express.

La droite court un "danger mortel"

"Cette élection m'a transformé, on ne peut plus continuer comme avant", confie à l'Express Daniel Fasquelle. Pour lui, la droite court un "danger mortel" de voir LR "se transformer en écurie présidentielle". Il promet donc de "faire en sorte que des personnalités fortes puissent cohabiter" au sein du parti. Il faut "refondre les statuts pour éviter une primaire" en 2022, mais sans "faire comme avant pour autant", précise-t-il. Il veut aussi éviter "qu'une ligne politique l'emporte sur l'autre" à l'occasion de l'élection pour la présidence de LR à laquelle il "n'exclut pas" de se présenter, selon Le JDD du 9 juillet.

>>> À lire aussi : Bon diagnostic, réponse insuffisante ? Pourquoi La République En Marche risque de trouver sa promesse de renouvellement de la vie politique plus difficile à délivrer que prévu

Selon cet ancien partisan de Nicolas Sarkozy, "plusieurs sensibilités ont toujours coexisté à l'UMP". Pour "éviter une vraie-fausse refondation où l'on donne la parole aux militants sans les écouter", cet été, il compte faire un tour de France pour aller à la rencontre des militants LR. Son objectif : connaître leur sentiment après l'échec de François Fillon à la présidentielle. Le premier déplacement est d'ailleurs prévu samedi prochain, note L'Express.  

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !