Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Kléber Arhoul était jusqu'ici préfet délégué pour l'égalité des chances auprès du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais.
Kléber Arhoul était jusqu'ici préfet délégué pour l'égalité des chances auprès du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais.
©Reuters

Répartition

Crise des migrants : Bernard Cazeneuve nomme un "coordinateur national" pour organiser l'accueil des réfugiés

L'accueil des réfugiés se fera "sur une base strictement volontaire" a précisé le ministre de l'Intérieur.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a annoncé ce lundi la nomination d'un "coordinateur national", le préfet Kléber Arhoul, afin de superviser l'accueil des migrants dans plusieurs villes et collectivités locales qui ont affiché leur disponibilité face à l'urgence de la situation. 

Dans sa déclaration Bernard Cazeneuve a évoqué les villes de Paris, Bordeaux, Pau, Villeurbanne, Avignon, Poitiers, Besançon, Évry, Rouen, Strasbourg, Metz et Lille.

"Afin de faciliter le dialogue, j'ai décidé de nommer Kléber Arhoul qui sera le coordinateur national chargé de ces questions, interlocuteur de référence des élus", afin qu'il organise "dès à présent" la réunion autour des maires de France qui se tiendra samedi à Paris, a déclaré le ministre de l'Intérieur. Kléber Arhoul était jusqu'ici préfet délégué pour l'égalité des chances auprès du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais. 

L'accueil des réfugiés se fera "sur une base strictement volontaire", et "nous sommes convenus que les réfugiés seraient uniquement des Syriens, Irakiens et Érythréens, c'est-à-dire des personnes en urgent besoin de protection" a précisé le ministre.

"Dès ce (lundi) matin, des équipes de l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) et de l'Ofii (Office français de l'immigration et de l'intégration) accompagnées d'interprètes se sont rendues près de Munich en lien avec les autorités allemandes" a-t-il également ajouté. 

 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !