Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©Reuters

Surenchère

Crise des migrants : Bernard Cazeneuve appelle la droite à ne pas raconter de "bobards" sur Calais

"On entend dire des choses qui sont quand même très étranges, par exemple que le problème de Calais serait réglé si on rétablissait le contrôle aux frontières", a déclaré le ministre de l'Intérieur.

En réponse aux déclarations de plusieurs responsables de l'opposition sur la situation des migrants à Calais, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a dénoncé ce vendredi la "stratégie 'un bobard par jour'", en marge d'une cérémonie à l'École nationale de police de Nîmes.

"On entend dire des choses qui sont quand même très étranges, par exemple que le problème de Calais serait réglé si on rétablissait le contrôle aux frontières (…) Je tiens à indiquer à ceux qui racontent de telles sornettes que le contrôle aux frontières est rétabli en France depuis le 13 novembre (...) et depuis le 13 novembre nous avons arrêté aux frontières 40.000 migrants en situation irrégulière que nous avons fait réadmettre dans leur pays de provenance", a déclaré le ministre de l'Intérieur. 

"Je veux aussi leur dire que 80% de ceux qui se trouvent à Calais sont des étrangers qui relèvent du statut de réfugié et pas des migrants économiques irréguliers (…) À un moment donné, il faut, si on est dans le respect des Français, leur tenir un discours de vérité, arrêter avec la stratégie 'un bobard par jour' et essayer d'être dans un débat de qualité (...) mais je crois que certains ont une grande marge de progression", a-t-il ajouté. 

>>>> À lire aussi : Sarkozy dans la jungle (de Calais) … Heureux comme Tarzan !

 

 

Lu sur l'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !