Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
©NICOLAS TUCAT / AFP

Mesures de restrictions

Covid-19 : la justice confirme la fermeture des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille

La justice a confirmé ce mercredi la fermeture des bars et des restaurants à Marseille et Aix-en-Provence suite à l'évolution de l'épidémie de Coronavirus.

Le tribunal administratif de Marseille examinait ce mercredi le recours déposé par le président Les Républicains de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Renaud Muselier, contre la fermeture pour deux semaines des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille.

Ces établissements vont donc bien devoir rester fermés. Le tribunal administratif de Marseille a rejeté le recours lancé par les restaurateurs et patrons de bars après l'annonce du gouvernement sur la fermeture complète de leurs établissements pendant quinze jours. 

Ce recours, déposé entre autres par des restaurateurs et la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, s'opposait à la fermeture totale pour 15 jours des bars et restaurants à Marseille et Aix-en-Provence. 

L'arrêté imposant la fermeture des bars et restaurants restera donc en vigueur jusqu'au 11 octobre inclus, même s'il prévoit une clause de "revoyure" huit jours après son entrée en vigueur.

La fermeture des bars et des restaurants des deux villes concernées est donc confirmée. Le ministre de la Santé Olivier Véran avait justifié ce choix par le passage de la métropole Aix-Marseille en zone d'"alerte maximale", c'est-à-dire où le taux d'incidence est supérieur à 250 cas hebdomadaires pour 100.000 habitants.

La ministre du Travail Elisabeth Borne a annoncé le maintien jusqu'à la fin de l'année du dispositif de chômage partiel à 100% pour tous les secteurs protégés. Les secteurs de la culture, de l'événementiel et du sport sont également concernés. 

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !