Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Covid-19 : après l'annonce du couvre-feu, Jean Castex et les membres du gouvernement détaillent les différentes mesures
©ludovic MARIN / POOL / AFP

Explication de texte

Covid-19 : après l'annonce du couvre-feu, Jean Castex et les membres du gouvernement détaillent les différentes mesures

Au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron, notamment sur le couvre-feu, le Premier ministre Jean Castex et certains ministres du gouvernement ont détaillé de nombreuses mesures qui seront déployées dans les semaines à venir.

Après les annonces du chef de l'Etat mercredi et l'instauration d'un couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles à partir de samedi, Jean Castex et différents ministres du gouvernement se sont exprimés ce jeudi sur l'évolution de la crise sanitaire et sur les aspects concrets de l'application des mesures. 

Parmi les principales mesures, Jean Castex a tenu à adresser une pensée aux soignants et à leur courage face à la crise. La deuxième revalorisation de 93 euros pour les 2 millions de soignants à l'hôpital et dans les Ehpad va être avancée "avant la fin de l'année".

"Une indemnité compensatrice de congés annuels longue pris sera mise en place, allant de 110 à 200 euros brut par jour". Elle sera destinée aux agents qui seront mobilisés par nécessité de service dans les jours et semaines à venir.

Gérald Darmanin a précisé que l'attestation de déplacement dérogatoire dans le cadre du couvre-feu sera disponible sur le site du ministère de l'Intérieur. Gérald Darmanin a précisé que l'on "pourra toujours continuer à écrire sur un papier libre, notamment pour les personnes les plus âgées ou les gens qui n'ont pas d'imprimante ou de photocopieuse à disposition immédiatement" pour combler l'absence de l'attestation.

Afin de faire appliquer les mesures, "12 000 policiers et gendarmes seront, chaque nuit entre 21 heures et 6 heures, spécialement chargés de faire vérifier effectivement les interdictions évoquées".

Certains déplacements resteront autorisés durant le couvre-feu pour des raisons de santé, pour des raisons professionnelles, pour vous rendre auprès d'un proche en situation de dépendance, pour sortir votre animal de compagnie près de chez vous, pour prendre un train ou un avion.

Olivier Véran a précisé que 5 millions de tests antigéniques ont été commandés. Ces tests permettent d'avoir un résultat entre 10 et 30 minutes. Le ministre de la Santé estime que la France "est en train de gagner la bataille des délais" en matière de tests. Désormais, 91% des tests PCR sont rendus en moins de 48 heures.

D'un point de vue pratique, toutes "les fêtes privées (mariages, fêtes étudiantes) sont interdites sur l'ensemble du territoire", selon les précisions de Jean Castex.

Sur le volet économique et de la solidarité, une prime de 150 euros sera versée à chaque personne bénéficiant du RSA et des APL. S'ajouteront à ces 150 euros, 100 euros supplémentaires par enfant. 

"Cette aide sera versée avant la fin de l'année et concernera 4,5 millions de foyers", selon Jean Castex.

Des prêts directs de l'Etat seront accordés aux entreprises les plus en difficulté. Ils seront prolongés jusqu'au 30 juin 2021. Bruno Le Maire a détaillé ce dispositif : 

"Ce sont vraiment des prêts qui sont pour toutes les entreprises, sonner à toutes les portes, qui n'ont pas réussi à trouver de réponses aux questions et qui ont besoin de l'aide directe de l'Etat. C'est un prêt direct de l'Etat".

Les secteurs de l'hôtellerie, des cafés, de la restauration, de la culture, de l'événementiel, du sport vont pouvoir bénéficier de l'aide du Fonds de solidarité qui va jusqu'à 10.000 euros par mois, dès lors qu'elles subissent une perte de d'affaires non plus de 70%, "mais de 50%", selon Bruno Le Maire.

Le ministre de l'Economie assure que "toutes les entreprises de moins de 50 salariés qui sont installées dans les zones de couvre-feu et qui ont perdu 50% de leur chiffre d'affaires par rapport à 2019 pourront bénéficier d'une aide allant jusqu'à 1.500 euros, et cela, pendant toute la durée du couvre-feu".

Le Fonds de solidarité "pour toutes les entreprises de moins de 50 salariés, quel que soit le secteur auquel appartiennent" est donc officiellement rétabli.

Selon Elizabeth Borne, "il est désormais demandé aux entreprises, et tout particulièrement à celles qui sont dans les zones où s'applique le couvre-feu, de définir un nombre de jours minimal de télétravail par semaine pour les postes qui le permettent".

Au lendemain de l'annonce forte du couvre-feu nocturne en Ile-de-France et dans huit métropoles à partir de samedi, le gouvernement est donc passé aux explications de texte ce jeudi dans le cadre de cette conférence de presse.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !