Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
©DAMIEN MEYER / AFP

Hypothèses

Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région

L'Académie nationale de médecine a communiqué sur la question sensible du déconfinement. L’Académie prône un futur déconfinement par région, avec de strictes restrictions sur les déplacements et le maintien de mesures de "distanciation sociale".

Alors que nombreuses municipalités renforcent leurs mesures après un relâchement constaté auprès des citoyens sur le respect du confinement ce week-end et à l'occasion des vacances, l’Académie de médecine vient de s’exprimer sur le sujet du déconfinement.  

L’Académie recommande que "la sortie du confinement soit décidée sur la base de la région et non par classe d'âge (et) que cette sortie ne soit autorisée que dans les régions dans lesquelles une décroissance nette du nombre des patients Covid-19 devant être hospitalisés et un retour des besoins de réanimation à l'état pré-épidémique sont observés".

Ce mode de déconfinement devra être accompagné de restrictions sur les déplacements et le maintien de mesures de "distanciation sociale".

L'Académie souhaite que les habitants d'une région en déconfinement "ne soient pas autorisés à se rendre dans une région encore en situation de confinement" et prône "le maintien de l'interdiction des rassemblements (sauf cas exceptionnels...), le maintien des mesures barrières sanitaires, mais aussi leur renforcement par le port obligatoire d’un masque grand public anti-projection, fût-il de fabrication artisanale, dans l’espace public".

L'Académie avait déjà publié vendredi une recommandation spécifique sur le sujet des masques

L'adoption de ces principes pour une sortie du confinement devrait selon cette instance permettre qu'elle "se fasse dans les meilleures conditions de prise en charge des cas graves dans les établissements de santé, de limitation de la propagation du virus, de reprise d’activités professionnelles et de compréhension par le public".

Au sujet des tests, l'Académie nationale de médecine souhaite que "la décision sur la sortie du confinement ne soit pas fondée sur les résultats de tests biologiques individuels, dont la disponibilité et la fiabilité n'apparaissent pas assurées à brève échéance", mais que "les études de sérologie à visée épidémiologique en population générale soient déclenchées au plus vite dans tout le pays sur une base régionale, en vue d’apprécier le risque de survenue d’une deuxième vague épidémique".

Le confinement de la population est pour l'instant prévu jusqu'au 15 avril en France. Il devrait être prolongé. 

L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !